Gagnant du Jeu concours sur le thème de Pâques !

Le 21 avril a eu lieu, sur Facebook, le jeu concours sur le thème de Pâques !

Vous nous avez beaucoup amusés avec vos photos ! Hyper sympas !

Et la grande gagnante du jeu est Edith Lièvre qui remporte, avec sa petite Reinabelle noyée dans les œufs de Pâques, le prix du concours, soit 5 cours collectifs d’Agility avec son chien !
Félicitations !

Encore un grand bravo à tous !

Et juste pour le Fun, on remet ici les photos les plus rigolotes de vos participations !

Le CSAU, qu’est-ce que c’est ?

Le Certificat de Sociabilité et d’Aptitude à l’Utilisation, ou CSAU, est un certificat qui reconnaît la bonne sociabilisation du chien, ainsi que la capacité du maître à contrôler son chien.

C’est aussi un certificat obligatoire si vous souhaitez pratiquer une discipline gérée par la Commission d’Utilisation Nationale des Chiens de Berger et de Garde (CUNCBG) et donc mettre le pied dans la compétition.
il s’agit d’un examen OFFICIEL, délivré par un juge de la Société Centrale Canine (et donc pas officieux comme on peut parfois trouver).

Le CSAU est un document obligatoire si vous souhaitez pratiquer une activité canine qui est gérée par la CUNCBG.
Vous devrez donc passer ce certificat si vous avez l’intention de pratiquer l’une des activités suivantes :

  • ring (un sport canin très complet qui regroupe plusieurs disciplines) ;
  • travail pratique en campagne ;
  • RCI (le Règlement de Concours International, un programme de concours pour les chiens d’utilité) ;
  • obéissance ;
  • mondioring (une discipline destinée à la sélection des reproducteurs canins) ;
  • pistage français.

Mais il ouvre également la porte à d’autres disciplines comme l’agility par exemple !

Bon à savoir : le CSAU seul ne suffit pas à participer à toutes ces disciplines. Le chien doit également être LOF et faire partie d’une race autorisée au mordant pour certaines d’entre elles.

L’obtention du CSAU est ouverte à tous :

  • Le propriétaire : il n’est pas obligé d’être adhérent à un club canin. Il doit être le propriétaire déclaré du chien.
  • Le conducteur : il peut faire passer l’examen à la place du propriétaire en le précisant au juge.
  • Le chien : il n’est pas obligé d’être inscrit au livre des origines.

La seule obligation pour le chien est d’être âgé de plus de 12 mois le jour de sa présentation.

Bon à savoir : même les chiens de 1ère et 2ème catégorie peuvent passer le test du CSAU.

Les exercices demandés sont les bases d’éducation :
– être sociable avec ses congénères
– être sociable avec la tierce personne
– ne pas tirer en laisse lors d’une marche au pied
– savoir rester au pas bouger si son propriétaire ou conducteur est caché
– revenir à son propriétaire ou conducteur lors d’un rappel
– ne pas être craintif face à d’éventuelles perturbations environnementales

Et c’est bien pour ça qu’on aime vous le faire passer à l’école !
Parce que :
vous vous donnez du mal pour éduquer vos chiens et qu’il valorise le temps passé pour accomplir tout ce travail
– il montre que votre chien est équilibré psychologiquement et que vous le maîtrisez
– il vous permet d’aller plus loin pour ceux qui le souhaitent

Par contre il faut bien se dire que la maturité psychologique de votre chien varie en fonction du sexe, de la race, du sujet, de ce que vous allez lui apporter dès son plus jeune âge. La moyenne s’établissant entre 2 à 3 ans 1/2, votre chien peut être détenteur du CSAU et pourtant nécessiter de travailler encore (puisque l’examen est ouvert à partir de ses 1 an).

D’autant qu’on le rappelle, en fonction des races, mon chien ne se contentera ni de mon jardin ni de mon canapé.

Par la même occasion nous félicitons les élèves de l’école qui l’ont passé et l’ont tous obtenu ! Bravo à vous, et merci pour votre confiance depuis toutes ces années !

Malinois, ce chien incompris… histoire de Simba, 1 an.

Aujourd’hui, Ivan a passé la porte de l’école et son histoire avec Simba nous a touchés.

« C’est un chien que j’ai eu en animalerie mais qui provient d’un élevage. Mon chien est de plus en plus agressif avec ses congénères en laisse. J’ai vu un éducateur canin qui m’a dit « quand il fait ça, tu lui en fous une et c’est réglé » mais ce n’est pas ma vision des choses. J’ai essayé plein de choses différentes que j’ai pu voir sur Internet. J’ai arrêté de jouer au boudin parce que j’ai l’impression qu’il monte en excitation. Et il m’a déjà pincé en s’énervant en laisse face à d’autres chiens, je ne veux pas que ça arrive à mon fils. Ça devient compliqué au quotidien dans mes sorties, parce que je suis confronté à rencontrer beaucoup de chiens vu que j’habite en ville. Le regard des gens me pèse d’ailleurs, certains m’ont déjà dit « vous pouvez pas mettre une muselière à votre chien ? » ».

En une heure, un condensé de clichés et d’idées reçues sur ce chien qui en représente tant d’autres…

Malinois, l’incompris…

De notre côté nous sommes contents parce que nous faisons une belle rencontre.
Un propriétaire investi d’un chien TRÈS bien dans sa tête.
Non, pas besoin de le claquer pour régler une légère réactivité congénères en laisse.
Non, Internet n’a pas que du positif… oui on y trouve de belles vidéos de chiens de travail mais combien d’heures derrière pour ce résultat ?
Non, le mordant ne rend pas agressif, bien au contraire lorsque l’ensemble est bien monté. Il peut permettre au binôme d’évacuer le stress emmagasiné par rapport aux situations rencontrées. Un sport de combat rend t-il vos enfants dangereux pour la société ? Le discours des parents en dit pourtant tout l’inverse concernant la maîtrise de ses émotions.
Non ce chien n’est pas dangereux au point de devoir en être muselé.

Une accumulation d’incompréhensions respectives et de défauts de communication engendrent parfois ce genre de conséquences. Un chien exubérant en laisse qui ne parvient pas encore à se contrôler.

Ce qui est compliqué avec le Malinois, c’est qu’il exige de ses propriétaires d’être tout de suite très précis : le langage corporel, la maîtrise de ses propres émotions en tant qu’être humain, l’utilisation des outils de travail, etc…

La Formule 1 du chien.
Ce chien qui va tout apprendre très vite mais qui a besoin en bout de laisse d’une personne sûre d’elle, expérimentée ou tout du moins qui va s’investir et se remettre en question.
Un savant mélange entre force de caractère (puisqu’on le rappelle il est sélectionné pour ça) et une sensibilité ou plutôt un seuil de tolérance (dit chez nous seuil d’homéostasie) très étroit, restreint.
Ce qui implique de flirter avec les lignes pour pouvoir faire évoluer son chien dans le positif. Tout ça avec justesse et cohérence.
Mais aussi une parfaite sociabilisation (tierces personnes, congénères, environnement) dès son plus jeune âge (2 mois) ainsi qu’une réponse à ses besoins ; quand on parle de dépenses, la dépense physique ne suffit pas. Ce chien a besoin de remplir un rôle, une fonction, tout simplement de faire travailler son cerveau et la fonction de chien de jardin ne lui conviendra clairement pas.

Alors merci Ivan pour ta confiance ; et avec quelques réglages, tu verras que toutes ces idées préconçues n’étaient que du vent.
Une bonne dose de travail dans les semaines à venir et tu pourras ainsi profiter sereinement.